Ituri: La cheffe de la Monusco promet d’intensifier le plaidoyer en faveur des déplacés de guerre!

La cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita.

La cheffe de la Monusco, Bintou Keita a annoncé, ce jeudi 2 mars, son engagement de renforcer le plaidoyer en faveur des deplacés dans la province de l’Ituri, à l’Est de la République démocratique du Congo.

Cette promesse de la cheffe de la Monusco intervient après sa récente visite au Camp Kingoze à Bunia, chef – lieu de l’Ituri.

En effet , Bintou Keita s’est rendue compte des différents besoins de ces déplacés qui ont fui chacun leurs villages respectifs. C’était, il y a environ cinq ans.  « Ce que nous pouvons faire est de relayer les informations que les déplacés nous donnent », a-t- elle expliqué à la radio onusienne, Okapi.

Plaidoyer en faveur des déplacés

« C’est aussi dans nôtre rôle de faire des plaidoyers en faveur des déplacés de guerre. Et donc, nous allons faire notre travail à Kinshasa et dans différents pays où nous voyageons pour parler de la RDC », a-t-elle renchéri.

Outre les besoins liés à l’accès aux services de bases et de la prise en charge alimentaire des déplacés,  les parents s’inquiètent sur l’avenir de leurs enfants. D’ailleurs, on compte plus de 9000 enfants et il n’y a pas suffisamment de place dans les salles de classe. Ils demandent aussi l’implication de la Monusco afin que ces atrocités s’arrêtent et de regagner calmement leurs villages.

Mathina/mm2