U-Arena Fally Ipupa : maison cambriolée, remerciements de l’artiste et retour sur le concert!

Après la salle Olympia et Accor- Arena (ex-Bercy), l’artiste congolais Fally Ipupa a une nouvelle fois livré un concert, samedi 25 novembre 2023, à La Défense U-Arena, l’une des grandes salles d’Europe.

Et c’était sous les regards attentifs et admiratifs de la diaspora, non seulement congolaise, mais aussi africaine. Ses mélomanes communément appelés « Warriors » ont été également nombreux à cette fête musicale.

Il est important de signaler que lorsque l’artiste était en train de se produire, à La Défense U-Arena, son appartement situé à Neuilly -sur-Seine a été cambriolé. La police française a ouvert un dossier et a déjà entamé des enquêtes. Ce qui reste une affaire à suivre . . . !

Retour sur le concert

C’est un Fally rassurant et déterminé qui a débuté son show en revisitant quelques chansons de son premier album, dont le célèbre « Liputa ». « Cette chanson, je la dédie à toute personne qui était à mes côtés et qui m’ont soutenu depuis le début de ma carrière », a-t-il déclaré.

Mais avant cela, il est entré avec quelques sonorités de son générique : « Droit chemin ». L’artiste a poursuivi sa prestation avec plusieurs sébènes  (ndlr. Style de la musique congolaise) avec des chansons comme « Original » avant la venue de plusieurs autres artistes sur le podium. C’est le cas de son frère aîné Youssou N’Dour. Ensemble avec la star congolaise, ils ont mis le : « En avant », la chanson qui raconte les différents calvaires des immigrés en route pour l’Europe ; « Migrants des rêves ».

Après, Fally a été rejoint sur le podium par d’autres artistes, l’instrumentiste du Congo-Brazzaville, Dany Synthé. Il est celui qui est à la base de la sonorité de la chanson « Amore» qui a électrisé la salle.

Dadju et son ami – frère Mokobe

Durant la deuxième partie du show, la star congolaise s’est montrée remplie d’énergie. Reproché de ne pas être à la hauteur de différents shows, cette fois-ci, l’artiste avait eu le temps de corriger certaines imperfections. Durant cette deuxième partie, il a également été rejoint par l’ambassadeur de la musique congolaise Dadju.

Fils d’un autre artiste congolais ‘Djunana’, tous deux ont interprété quelques chansons dont « Jaloux » avec les spectacteurs sur place.

L’autre artiste « Mokobe » a été aussi l’invité de Fally Ipupa. Cet artiste d’Afrique de l’Ouest a collaboré plusieurs fois avec le congolais. Mokobe et Ipupa ont également pris le temps de faire un clin d’œil à la République démocratique du Congo.

Félicitations de ses proches

C’est avec une ambiance de folie que Fally Ipupa clôturera son spectacle inédit en mettant en avant quelques chansons de la rumba congolaise de son dernier album, « Formule 7 ».

Plusieurs de ses proches dans les vestiaires ont félicité l’artiste pour sa prestation. C’est le cas de son manager principal  Madina et son assistante- manager Vanessa Loubaki dit « Manon ».

L’arrangeur de son de « Formule 7 », Alban Ancel-Pirouelle qui était aussi l’invité de l’artiste, a réagi en ces termes. « Quel concert de l’artiste, il était dans un autre monde aujourd’hui ».

Plusieurs cadres de U-Arena ont par ailleurs  réagi ainsi : « Une énergie débordante sur scène de l’artiste, juste magnifique ».

Droit chemin à Formule 7

Natif de la commune de Bandalungwa à Kinshasa en République démocratique du Congo, Fally Ipupa a débuté jeune sa carrière dans une chorale d’église.

Après, l’artiste intégrera le groupe « Talent latent » où il mettra en avant tout son savoir-faire. Vers les années 98, il sera présenté par le chef de l’orchestre, Faustin Diata à Koffi Olomide. Fally Ipupa fera la pluie et le beau temps de ce grand orchestre Africain.

En 2006, il lance son premier album « Droit chemin » qui connait un succès hors son continent. Ipupa lance également d’autres albums avec un autre style de musique,  « Tokos 1 » et « Tokos 2 ».

Dernièrement, il venait de mettre en place son album « Formule 7 ».

About The Author